lundi, 6 février 2023
HomeLes Extras de la TribuArrêtons de parler d’“intelligence artificielle” !

Arrêtons de parler d’“intelligence artificielle” !

Elle est partout. A tous les tournants de phrase. Obligatoirement, semble-t-il. Comme un argument-hameçon que l’on retrouve dans tous les dossiers.

Tout doit être mâtiné d’IA. Sauf que…

Sauf que cette notion d’“intelligence artificielle” est tellement floue, vaste et dévoyées, utilisée indistinctement à toutes les sauces, que plus prenne ne sait exactement qu’elle est réellement la dose de “vraie” intelligence – artificielle ou augmentée.

Est-ce de l’analyse statistiques, une démarche par arbre de décision, de l’apprentissage automatique, profond, supervisé, fédéré, par renforcement?

Depuis les règles qui font naviguer dans un arbre de décision jusqu’à l’apprentissage non supervisé se nourrissant de volumes gargantuesques de données, il y a des mondes de différences.

Oui, toutes ces notions peuvent paraître hermétiques mais leurs implications sont trop importantes pour que l’utilisateur, le bénéficiaire final, s’en désintéresse totalement.

Le même piège s’est ouvert et a englouti tout le monde voici déjà une quinzaine d’années lorsque, soudain, il ne fut plus question que de “cloud”…

Où voulons-nous en venir? Appelons les choses – les concepts, les outils – par leur nom. A force de parler d’IA pour tout, indistinctement, on ne fera que dégoûter, rebuter tout le monde – à commencer par le citoyen “moyen”. Sans parler du discrédit et de la méfiance qui pendent au nez des prestataires et développeurs de solutions.

Une petite analogie – qui n’est pas raison – pourrait être faite avec l’énergie. Accepterait-on encore aujourd’hui un discours qui consisterait à nous dire que la solution qu’on nous propose est une solution “énergétique”? Soit ! Mais encore? Est-ce du fossile, de l’électrique – et lequel? Du nucléaire, de l’éolien, du photovoltaïque? Ou serait-ce du charbon, et de quelle origine? Local, britannique, polonais, chinois, russe?

La confiance et la compréhension d’une solution, d’une appli, d’un dispositif quelconque qu’on nous propose d’utiliser ne peuvent venir que d’une transparence et d’une “lisibilité” des propos.

Choisir, après tout, c’est savoir. Sans quoi, nous nous en remettons, comme des bipèdes de Panurge, à une vague et fallacieuse promesse de panacée.

Nos infos associées

Nos dernières infos

Les Médias de la Tribu

8 POSTS0 COMMENTS
5 POSTS0 COMMENTS
2 POSTS0 COMMENTS
5 POSTS0 COMMENTS
1 POSTS0 COMMENTS
0 POSTS0 COMMENTS