mardi, 20 février 2024
HomeCultureLes secrets de la momie

Les secrets de la momie

Le processus de momification dans l’Égypte ancienne était long, complexe et impliquait l’utilisation de nombreuses substances différentes. Une équipe de scientifiques vient de mettre au jour quelques recettes utilisées par les anciens Egyptiens pour embaumer leurs morts. Des découvertes réalisées grâce à des analyses faites dans un ancien atelier d’embaumement de Saqqara.

« Nos connaissances actuelles sur les substances d’embaumement proviennent principalement de la littérature ancienne et des analyses de résidus organiques des momies égyptiennes », indiquent Maxime Rageot et Philipp Stockhammer, dans la revue Nature.

Des produits spécifiques pour diverses parties du corps

« Bien que les analyses précédentes aient permis d’identifier diverses substances utilisées pour l’embaumement, le rôle des différents composants au cours du processus et la procédure globale sont restés très peu clairs », disent-ils.

Les chercheurs ont analysé 31 récipients en céramique récupérés dans un atelier d’embaumement à Saqqara, non loin du Caire. Cet atelier remonte à la 26e dynastie égyptienne (664-525 av. J.-C.).

Ces récipients sont munis de textes fournissant des instructions pour leur utilisation lors d’un embaumement. On peut notamment y lire « à mettre sur la tête », ou encore « à utiliser avec des bandelettes ». Ils indiquent également les noms de diverses substances d’embaumement.

Les récipients contiennent également des résidus de telles substances. L’ensemble de ces informations a permis aux chercheurs de comprendre quels produits chimiques étaient utilisés pendant la momification et comment ils étaient mélangés, nommés et appliqués.

Par exemple, trois mélanges différents, comprenant des substances issues d’arbres et d’arbrisseaux comme la résine d’élémi, la résine de pistachier, des sous-produits du genévrier ou du cyprès Ont été identifiées. De même que de la cire d’abeille. Ils étaient spécifiquement utilisés pour embaumer la tête. D’autres mélanges étaient utilisés pour laver le corps ou adoucir la peau.

Témoignages d’échanges commerciaux lointains

En comparant les mélanges identifiés par l’analyse des résidus et avec les étiquettes inscrites, les chercheurs ont découvert que la traduction habituelle du mot égyptien antique antiu par « myrrhe » ou « encens » peut parfois être erronée. Dans cet atelier, il ne représentait pas une substance unique mais plutôt un mélange d’huiles parfumées ou de goudron avec de la graisse.

Les scientifiques ont également pu montrer que de nombreuses substances d’embaumement provenaient de l’extérieur de l’Égypte. Les produits à base de pistache et de genévrier ont probablement été importés du Levant, et les résines d’élémi peuvent provenir des forêts tropicales d’Asie du Sud ou du Sud-Est. Ce qui fait dire aux chercheurs que leurs étude montre que le rôle de la momification dans l’Egypte ancienne était déjà liée à une forme de commerce international avec des pays lointains.

Daily Science
Daily Sciencehttps://dailyscience.be/
Daily Science est un média belge quotidien de vulgarisation scientifique et de diffusion des connaissances fondé et dirigé par Christian Du Brulle, journaliste professionnel. Il utilise uniquement les outils électroniques pour diffuser ses contenus. DAILY SCIENCE traite de la recherche, de la science et de l’innovation, essentiellement en Belgique mais aussi en Europe et ailleurs dans le monde. Sa rédaction se compose majoritairement de journalistes professionnels.
Nos infos associées

Nos dernières infos

Les Médias de la Tribu

9 POSTS0 COMMENTS
5 POSTS0 COMMENTS
3 POSTS0 COMMENTS
5 POSTS0 COMMENTS
7 POSTS0 COMMENTS
1 POSTS0 COMMENTS
0 POSTS0 COMMENTS